échanges et retours gratuits
Livraison gratuite dès 45€
Echanges et retours gratuits

Sylvain Perrin

TRAIL RUNNING
facebook instagram strava

Issu du milieu sportif (judo puis football), Sylvain est enseignant d’EPS. Il découvre les sports de pleine nature (VTT, randonnée, escalade) en 2010, en particulier le Trail Running.

Rapidement, ce sport devient une passion avec cette sensation de liberté que l’on ressent en montagne et l'esprit Trail qu'il affectionne particulièrement.

Mais ce qui motive encore plus Sylvain, c’est de courir pour mettre en avant l’association Vaincre Parkinson et faire parler de la maladie.

LIRE LA SUITE
Sylvain Perrin
Sylvain Perrin Key Achievements
  • UTCAM 70 en 2020
  • 2e à l’UTCAM 120 en 2021
  • 3ème à l’UT4M
  • XL Race à Annecy (2 participations où il finit une fois 3ème et une autre, 2ème)

Sylvain Perrin Future Projects
  • L’ultra de Montreux
  • Le GRP
  • Dans les 2 ans, la Diagonale des Fous

Sylvain Perrin
Sylvain Perrin Sylvain Perrin
Entretien avec Sylvain
3 mots qui te définissent en tant qu'athlète ?
Courageux. Endurant. Combatif.
3 valeurs qui te correspondent en tant que personne ?
L'humilité, l'altruisme, l’écoute.
Pourquoi te sens-tu appartenir à la famille Cimalp ?
Je me reconnais pleinement dans les engagements et valeurs écoresponsables de la marque. Et le Team Cimalp regroupe des athlètes humbles, sympathiques avec lesquelles nous passons d’excellents moments et partageons de belles aventures.
Ton meilleur et ton pire souvenir en montagne et pourquoi ?
Étonnamment c’est lors de la même épreuve que j’ai vécu mon pire et mon meilleur souvenir. Au 30eme km de l’UTCAM, je me fais une grosse entorse. Les examens mettent en évidence une rupture d’un des ligaments. En une fraction de seconde je vois l’objectif pour lequel je m’étais préparé avec tous les sacrifices, les heures d’entraînement que ça implique, mais aussi l’engagement de mes proches venus m’assister et me soutenir durant la nuit… tout semble s’effondrer autour de moi. Là, je me dis que je ne peux pas baisser les bras : je retrouve mes proches au ravitaillement suivant en pleurs et je décide de poursuivre l’aventure. Avec cette cheville, je parviens à faire 90kms en première position avant de me faire reprendre et doubler dans la dernière descente. Mais la joie est tellement grande : franchir cette ligne d’arrivée avec les proches et la banderole de l’association que je soutiens, atteindre mon objectif... Quelle joie, quel bonheur.
Que t'inspirent les montagnes ?
Un moyen de s’évader, d’évoluer de façon libre dans des espaces naturels somptueux. Cet environnement me procure énormément d’émotions. La nature est lieu de rencontre, de plaisir, un milieu d’exception mais un milieu fragile, qui se partage. J’ai donc à cœur de préserver ce milieu, cet équilibre, notre lieu de pratique qui est également et avant tout un lieu plein de vie avec les animaux et les végétaux.
Quel est ton rapport à l'environnement et l'écologie ?
Je suis très sensible à ce sujet. Humblement, j’essaie dans mes gestes quotidiens de limiter mon impact écologique, de réduire mon empreinte carbone en privilégiant notamment les circuits courts, en menant des actions de ramassage de déchets avec les lycéens que je sensibilise.
Une autre grande passion / talent que le sport ?
Je suis engagé et investi au sein de l’association Vaincre Parkinson.