Comment choisir ses bâtons de trail?

Vous êtes convaincus de l’intérêt des bâtons en trail mais ne savez pas par où commencer pour choisir ceux qu’ils vous faut? Dans ce billet, nous vous livrons tous nos conseils.

Bien choisis, bien réglés et correctement utilisés, les bâtons de trail peuvent changer la donne lors d’une course technique ou d’un  Ultra-Trail®. Grâce à eux vous pouvez gagner en propulsion, en équilibre et en vitesse. Ils vous permettent également d’économiser vos forces et votre énergie, de maintenir un bon rythme et de gagner en performance. Mais bon, si vous lisez ce billet c’est sûrement que vous savez déjà tout ça et que vous avez maintenant besoin d’un léger coup de pouce pour être sûr de correctement choisir vos futurs compagnons de trail.

Des dragonnes au système de rangement, en passant par la composition de la tige, nous abordons dans les paragraphes suivants les différentes options qui s’offrent à vous, afin de vous guider le mieux possible dans le choix de vos futurs bâtons de trail. 

Les brins des bâtons de randonnée

Si en marche nordique les bâtons doivent forcément être composés d’un seul brin — ce qui est impensable en randonnée, sport pour lequel prévalent les bâtons multibrins réglables — en trail, le choix n’est pas aussi simple. Il est possible d’utiliser des bâtons monobrins à longueur fixe, au même titre que des bâtons multibrins réglables ou non, tout dépend des priorités du coureur. 

  • Les bâtons de trail monobrins: ils ne sont composés que d’un seul brin en carbone et sont par conséquent ultra-légers. Comme en marche nordique, ils offrent un élan puissant et rectiligne et limitent les vibrations, ce qui est bénéfique pour les articulations. 
  • Les bâtons de trail multibrins: télescopiques ou pliables, ils sont beaucoup moins encombrants que les bâtons monobrins à longueur fixe. En plaine ou en descente douce, il suffit de les ranger dans son sac à dos ou de les accrocher à la ceinture puis de les oublier. Particulièrement maniables et à peine plus lourds que les bâtons fixes, ils offrent de nombreux avantages. Vous hésitez peut-être entre des bâtons rétractable et des bâtons sécables? Faisons le point un instant:
  • Les bâtons de trail télescopiques: ils ont l’avantage d’avoir une hauteur ajustable, ce qui en soi, n’est pas vraiment utile lors d’une course, on n’a pas forcément envie de prendre le temps de régler la taille de ses bâtons, mais on peut les prêter ou les utiliser pour une autre activité, comme la rando ou le trekking par exemple. Ils sont surtout plus résistants que des bâtons pliables, plus économiques mais souvent plus lourds.
  • Les bâtons de trail pliables: ils offrent une meilleure maniabilité, ils se plient et se déploient plus facilement, plus rapidement, ils sont plus légers et encore moins encombrants une fois pliés. En gros, ils sont plus adaptés au trail que les bâtons télescopiques. Le seul hic, c’est qu’ils sont plus fragiles que leurs cousins rétractables.

La composition de la tige

Le choix se fait généralement entre l’alu et le carbone. Étant donné que le trail est une course, il est important de privilégier les bâtons les plus légers (donc en carbone) pour plus de vitesse. Cependant, l’aluminium se défend bien lui-aussi, notamment pour sa résistance. Voyons les principales différences entre ces deux matériaux. 

  • Les bâtons de trail en carbone: ce sont souvent les plus légers car l’aluminium est légèrement plus lourd que le carbone. Attention, tous les bâtons en carbone ne se valent pas. La composition du tube et le pourcentage de carbone varient d’un fabricant à un autre, d’un bâton à un autre. Soyez attentif! Ultra-léger, le carbone à tendance à être plus fragile que l’alu, il peut casser et il est aussi plus cher.
  • Les bâtons de trail en aluminium: ils représentent une alternative tout à fait louable. Oui, ils sont légèrement plus lourds mais sont aussi plus résistants. Votre choix dépendra donc de votre manière de pratiquer le trail et de votre gabarit. Si vous êtes lourd, que vous avez tendance à prendre des appuis qui pèsent fortement sur vos bâtons (en pente raide ou lorsque vous passez des obstacles par exemple) et que vous ne voulez pas voir flamber votre budget bâtons à force de devoir en racheter, privilégiez l’aluminium. Plus résistant, ils supportera mieux les chocs, le poids et est aussi plus économique. 

Les dragonnes

Pour les dragonnes aussi, le choix se fait entre deux options: les dragonnes simples comme celles qu’on utilise en randonnée, et les dragonnes amovibles de types gantelets que l’on retrouve en marche nordique. Chacune des deux sortes a ses avantages et ses inconvénients en trail, là aussi, à vous de voir en fonction de vos priorités. 

  • Les dragonnes simples: correctement utilisées, elles permettent au coureur de pouvoir varier l’appréhension de la poignée. Sa main est plus libre de se mouvoir et de se déplacer, en évoluant si besoin du bas de la poignée au dessus du pommeau par exemple. Toutefois, elles peuvent avoir un effet irritant à la longue. 
  • Les dragonnes de type gantelet: elles permettent plus de relâchement que les dragonnes simples, ce qui peut offrir davantage de confort au coureur dont la main sera encore moins crispée, plus soulagée. Toutefois, elles ne permettent pas la même liberté de mouvement. À vous de juger quel type vous convient le mieux et s’adapte le plus à votre morphologie. Attention! Il faut absolument que le gantelet soit amovible pour une rapidité du geste presque immédiate et donc un gain de temps important si vous souhaitez vous séparer de vos bâtons.   

Les poignées

En ce qui concerne les poignées, on oublie le plastique et le caoutchouc qui ne sont même pas à prendre en considération à un tel niveau. Le choix se fait entre la mousse et le liège. 

  • Les poignées en mousse sont ultra-légères, confortables et absorbent bien la transpiration, mais elles ont tendance à se dégrader dans le temps. 
  • Les poignées en liège sont bien plus durables, elles absorbent mieux les vibrations, ne sont pas beaucoup plus lourdes et ont l’avantage d’évacuer la transpiration efficacement, elles prennent donc moins l’humidité, mais elles sont aussi plus chères. 

Les pointes

Si vous utilisez régulièrement vos bâtons, les pointes en carbure sont largement préférables aux pointes en acier. Plus résistantes, elles sont aussi plus durables, plus précises, adhèrent mieux au sol et résistent mieux aux chocs. 

La taille

Pour savoir comme facilement choisir la taille de vos bâtons sans vous tromper, n’hésitez à consulter notre petit guide pratique